VICTOIRE DES BLEUS : « L’AUTRE NOM DE LA FRANCE, C’EST LA DIVERSITÉ ! »

La formule est de l’historien français Fernand Braudel. Elle cristallise à elle seule l’identité réelle de la France c’est-a-dire un pays d’immigration profondément pluriel ou composite… L’épopée de la France durant ce mondial 2018, permise notamment grâce à l’apport important de ses cadors d’origine africaine (M’bappé, Umtiti, Pogba, N’Golo Kanté, Matuidi, N’zonzi, Dembelé, Sidibé pour ne citer que cela) est un pied de nez à cette partie de la France raciste, sectaire et réactionnaire. Une bonne réponse à cette partie de la France qui a cédé aux sirènes du populisme, du repli identitaire, que dis-je, au nationalisme de bas étage qui considère à tort les migrants comme des ennemis de l’intérieur.

Et pourtant, ce sont ces ‘’nègres’’, enfants et petits-enfants d’immigrés et banlieusards, qui ont essentiellement porté la France, et lui ont permis pour la seconde fois d’être sur le toit du monde. La sélection française partie en Russie était composée de 14 noirs et de deux maghrébins… autant le dire, c’était une équipe africaine. Une présence massive de joueurs de couleurs pour ce mondial, qui, loin d’être un cas isolé, est une tendance lourde dans les sélections françaises (athlétisme, handball, basket, judo…). Mais la musique, le théâtre, le cinéma, la littérature et que sais-je encore regorgent aussi de ces français de couleurs qui porte fièrement et brillamment l’étendard de la France sous toutes les latitudes.

Il faut se le dire clairement, la France doit rompre avec cette logique opportuniste de « l’immigration choisie ». Elle doit cesser de profiter uniquement des talents de couleurs, tout en peinant à accorder la pleine reconnaissance à ces millions de Français d’origine africaine, qui, pour le gros de la troupe, appartiennent à la France invisible, à la France de l’ombre.

On ne dira jamais assez, la France intrinsèquement, c’est la mixité raciale, sociale, c’est le multiculturalisme. Elle n’est belle que lorsqu’elle est parée de toutes ses couleurs black, blanc, beur. Comme le rappelle avec raison Amadou Hampaté Ba « la beauté du tapis tient à la diversité de ses couleurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *